couv_blog_vutheara

Cheerz expose VuThéara 📸

Cheerz expose VuTheara dans ses locaux, du 23 au 27 novembre ! En attendant de découvrir ses plus beaux clichés du Cambodge et de Paris, faisons connaissance avec l’Instagramer aux 1,2 millions d’abonnés

Peux-tu nous raconter ton parcours ?

Je suis né dans la Manche (Normandie) de parents cambodgiens et j’ai grandi dans une famille de restaurateurs, entouré de 3 frères. Passionné par le skateboard et la musique électronique depuis mon enfance, j’ai fait mes études essentiellement en Normandie où j’ai obtenu une Licence Pro spécialisé dans le Design Web.
10440669_10205173186626847_643890236682983110_n

En 2007 dans le cadre de mes études, j’effectue un stage de Webdesigner chez Dimelo où je suis resté 4 ans et j’ai évolué ensuite en tant qu’UX Designer.

J’ai ensuite rejoint l’équipe de Prestashop et enfin VideDressing toujours en tant qu’UX Designer. Mon histoire avec la photographie est une histoire étrange car je la découvre à travers mon smartphone en 2010. A l’époque je ne partage mes images que sur ma page profil facebook.

D’ailleurs, c’est sur facebook que je découvre l’application Instagram fin janvier 2011 où un de mes amis UX Designer avait partagé une photo. Je me rappelle d’ailleurs que la première photo que je publie, est une photo de concert d’une artiste américaine appelé Joanna Newsom.

Instagram était une étape dans ma carrière de photographe, aujourd’hui je me considère photographe professionnel indépendant.

Quelle est la photo dont tu es le plus fier ? Pourquoi ?

Il m’est très difficile de choisir une photo. Je choisirai une photo que j’ai prise en 2013 dans le quartier du Marais. Je trouve qu’elle représente bien mon travail de photographe.

Une errance urbaine, un sujet qui m’interpelle, un arrière-plan qui se juxtapose avec le sujet du première-plan. Chacun peut avoir une interprétation différente sur cette image.

IMG_6926

Entre la Tour Eiffel et le site d’Angkor, qu’est-ce que tu choisis ?

Avec les réseaux sociaux, j’ai commencé à avoir une overdose de la Tour Eiffel et Paris n’est pas que la Tour Eiffel.

Je choisis sans hésitation le site d’Angkor pour ses milliers de sites archéologiques, son côté énigmatique et sa richesse.

Quel endroit au Cambodge tu conseillerais à nos Cheerzers pour qu’ils fassent les plus jolies photos ?

Sans hésitation, le site d’Angkor entre les centaines de temples, la jungle et les cascades.
Attention aux touristes car çà devient de plus en plus difficile de savourer le site avec la montée touristique chaque année.

Que penses-tu du rendu de tes photos sur nos produits Cheerz ?

J’ai connu Cheerz au tout début de l’aventure, anciennement Polabox et j’ai toujours apprécié leurs produits, il m’est arrivé d’offrir en cadeaux un Album photo anniversaire, un Album photo mariage ou encore un Album photo bébé. J’aime aussi leur manière de communiquer et leur philosophie. On sent bien la proximité avec leurs utilisateurs et ça à toujours été dans la bonne humeur. Ils ont su garder l’esprit start-up même encore aujourd’hui.

Concernant les rendus des produits Cheerz, ils sont vraiment excellents. Que ce soit dans le packaging, le design produit, la variété de format, au rendu des photos, tout est top. Et pour cette qualité c’est rare de trouver des Tirage photo pas cher et aussi des Album photo pas cher.

Tu voyages beaucoup pour ton travail, ta destination pref ?

J’ai beaucoup voyagé cette année que ce soit professionnel mais aussi personnel. J’ai beaucoup aimé la Birmanie, peut-être parce que c’était un voyage personnel et qu’il s’agit d’un pays d’Asie du Sud-Est, mais des villes comme Yangoon ou Mandalay, ça vous réveille un melting pot puissant qui se dégage entre les communautés indiennes, asiatiques. Il y a aussi la magie des temples de Bagan qu’on pourrait également comparé aux temples d’Angkor, un pur trésor.

MP3A8201-2

Et la plus belle photo que tu aies prise en voyage ?

Une belle photo ? Difficile ? Je les voudrais toutes dans un livre photo!
Si je devais choisir une photo.

Je dirai celle à Ayers Rocks en Australie dans le territoire du Nord en mai dernier. On y voit un jeune garçon aborigène qui joue avec une cigarette éteinte derrière un site sacré qui est Ayers Rocks. Elle représente beaucoup pour moi cette image, car elle a été prise à quelques minutes avant le coucher du soleil sur un toit en paille juste en dessous de milliers de touristes.

Je ne voulais pas capturer le site d’Uluru comme tout le monde et avec Joanna, ma compagne nous avons découvert ce toit en paille qui servait d’abris aux touristes et avions eu l’idée de monter sur cet abri afin de capturer le coucher du soleil sans avoir aucun touriste à l’horizon. Une fois montée sur ce toit, nous avons vu des enfants aborigènes à l’horizon et ils sont venus nous rejoindre. Ce fut un moment fort de voir tous ces enfants heureux au sommet d’Uluru autour de nous.

DSC03361

Si Cheerz devait être une photo, ce serait quoi selon toi ?

Je dirai une photo d’un couple de touristes asiatiques en train de tenir une perche à selfie devant la Pyramide du Louvre ou la Tour Eiffel en criant Cheeeerz !!!

Comment as-tu connu l’association « Pour un sourire d’enfant » ?

J’ai découvert l’association « Pour un Sourire d’Enfant » en 2002. A l’époque, j’étais au lycée à Granville en Normandie et lors d’une balade dans les rues de la ville. J’ai découvert une affiche avec le visage d’une jeune fille cambodgienne au milieu des décharges, qui avait pour titre présentation de l’association Pour un Sourire d’Enfant, avec reportage vidéo, collecte de dons…

Je me rappelle avoir assisté à leur présentation le jour suivant et j’ai eu l’honneur de faire la rencontre de Christian et Marie-Claire des Pallières, les fondateurs de cette association.

Après avoir visualisé ce reportage avec ces enfants qui travaillaient dans les décharges de Phnom Penh, où d’ailleurs on voit les fondateurs qui reçoivent le prix des Droits de l’Homme de la République Française en 2000. Cela m’a ouvert les yeux et je me suis toujours intéressé à l’évolution et l’actualité de l’association « Pour Un Sourire d’Enfants ».

Aujourd’hui, Christian des Pallières alias Papy, s’est éteint le mois dernier à Phnom Penh. Je garderai en mémoire l’image d’un héros. Je conseille également à toutes personnes intéressées par l’association de regarder le film “Les Pépites” actuellement au cinéma, qui retrace le parcours formidable de Christian et Mary des Pallières.

Tu as des projets pour la suite ?

Voyager, faire des photos et passer plus de temps avec ma famille.

Retrouvez toutes les photos et actu sur www.vutheara.com
et sur son Instagram www.instagram.com/vutheara/

Nous, on vous attend au bureau dès mercredi 23 😉
Toutes les infos sur l’event www.facebook.com/events

Comments are closed.